Réservé aux abonnés

La mafia a infiltré la politique valdôtaine

A l’issue d’une enquête lancée il y a cinq ans, la justice italienne a mis à jour les ramifications mafieuses de la 'Ndrangheta calabraise dans la vallée d’Aoste. Non seulement l’économie est touchée, mais aussi la politique. Parmi les seize personnes arrêtées il y a quelques jours, on trouve trois élus.
27 janv. 2019, 17:00
Les arrestations ont été effectuées par 200 carabinieri, en milieu de semaine à Aoste, mais aussi en Calabre et dans le Piémont.

La mafia calabraise, la 'Ndrangheta, a profondément infiltré le tissu économico-politique dans le val d’Aoste. C’est ce qui ressort d’une longue enquête commencée en 2014 et qui a débouché, il y a quelques jours, sur l’arrestation de seize personnes, dont trois élus de la région, lors d’un important coup de filet anti-mafia.

Ces arrestations ont fait l’effet d’une bombe dans cette région voisine du Valais, car les accusations sont graves. Elles vont de l’association ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois