Réservé aux abonnés

La loi Santé suscite la controverse

Les urgentistes étaient en grève hier, pour protester contre leurs conditions de travail.
12 juin 2019, 00:01
©PHOTOPQR/LE PARISIEN/Aurélie Ladet ; Rassemblement du personnel hospitalier devant le ministère de la Santé à Paris, le 11 juin 2019. ..A l'appel du collectif Inter-Urgences et soutenus par les syndicats, des délégations des plus de 80 services d'urgences en grève ont manifesté devant les bureaux de la ministre de la santé, Agnès Buzyn. (KEYSTONE/MAXPPP/LP/Aurélie Ladet ) RASSEMBLEMENT DU PERSONNEL HOSPITALIER DEVANT LE MINISTÈRE DE L

C’est une loi qui était très attendue par les personnels de santé, qui réclament depuis des années une réforme profonde, à même de les sortir de la crise que traverse l’hexagone en la matière depuis de nombreuses années. Une crise qui touche de manière très profonde les services hospitaliers, et notamment les urgences, dont les personnels sont en grève depuis plusieurs semaines.

Hier, les urgentistes avaient même organisé une manifestation, à l’appel des syndicats CGT, Fo, Sud, CFDT et CFE-CGC, afin d’élever «le rapport de forces» face au gouvernement. Face à l’engorgement des services d’urgenc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois