La Ligue du Nord refuse l'alliance avec Berlusconi

Une alliance entre la ligue du Nord et le parti de Silvio Berlusconi aurait pu leur permettre de reprendre la main sur les démocrates.

12 déc. 2012, 12:36
Le parquet de Milan a requis cinq ans de prison à l'encontre de Silvio Berlusconi dans le cadre du procès Mills.

Le chef de file de la Ligue du Nord a exclu de former une coalition avec le parti de Silvio Berlusconi, rapporte mercredi le quotidien "La Repubblica". Tant que l'ancien président du conseil maintient sa candidature à un cinquième mandat, la "Ligue ne peut le soutenir", a expliqué Roberto Maroni.

Une alliance entre la formation régionaliste et anti-immigration du Nord et le Peuple de la liberté de Silvio Berlusconi pourrait permettre à la droite, distancée dans les sondages, d'obtenir assez de sièges pour entraver la formation d'un gouvernement par le Parti démocrate (centre gauche), à l'issue des élections législatives prévues autour de février 2013.

Le Parti démocrate devrait, selon les sondages, obtenir une large majorité à la chambre basse, mais le système électoral rend plus incertaine la composition du Sénat.

La date du scrutin risque d'être avancée après l'annonce du président du Conseil Mario Monti qu'il démissionnerait après l'adoption du budget 2013.