Réservé aux abonnés

La Journée de l’Australie exacerbe les tensions

L’arrivée du premier bateau britannique, fêtée par les uns, est de plus en plus dénoncée pour avoir généré le massacre des Aborigènes.

27 janv. 2018, 00:01
epa06475512 Protestors participate in an Invasion Day march on Australia Day in Brisbane, Queensland, Australia, 26 January 2018. Activists demonstrated against Australia Day, which is celebrated annually on 26 January to mark the arrival of the first British convict fleet in 1788.  EPA/GLENN HUNT  AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT AUSTRALIA NATIONAL DAY

Des Blancs qui dansent sur des cadavres noirs. Des citoyens aborigènes ont récemment convoqué cette image terrible pour évoquer les célébrations du très controversé «Australia Day», la Journée de l’Australie. Et ils étaient des dizaines de milliers à manifester hier à travers le pays.

Comme tous les ans à la même date (la tradition remonte aux années 1930, mais elle ne s’est réellement enracinée culturellement qu’à la fin des années 1980), le pays s’est arrêté pour commémorer le 26 janvier 1788: ce jour-là, le capitaine de la première flotte anglaise débarquée quelques jours plus tôt ...