Réservé aux abonnés

La hausse du thermomètre mondial pourrait être brutale

Un rapport d'experts, publié hier à Berlin, incite les Etats à agir vite.
14 avr. 2014, 00:01
data_art_2269220.jpg

Limiter le réchauffement climatique à 2°C par rapport à l'ère préindustrielle est encore possible, mais implique d'agir vite pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 à 70% d'ici 2050, selon les experts du Groupement intergouvernemental d'experts sur le climat, le Giec.

Sans changement majeur et rapide dans le mix énergétique mondial, très dépendant du charbon et du pétrole, la hausse des températures sera de 3,7 à 4,8°C à l'horizon 2100, selon un document publié hier à Berlin.

Non seulement les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter, mais elles le font à un ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois