Réservé aux abonnés

La guerre du rocher est relancée

06 août 2013, 00:01
data_art_1733381.jpg

GIBRALTAR Madrid multiplie les mesures de rétorsion contre l'enclave britannique.

Des blocs de béton provoquent la crispation des Espagnols, des Britanniques et des 30 000 habitants locaux autour d'un territoire de moins de sept kilomètres carrés: Gibraltar. Madrid parle de "fin de la récréation", Londres menace de prendre "toutes les mesures possibles" et les autorités de la presqu'île dénoncent des "réminiscences du régime fasciste de Franco". L'enclave du Royaume-Uni à l'extrême sud de l'Espagne, serpent de mer des relations entre les deux pays depuis sa cession, en 1713, connaît dep...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois