Réservé aux abonnés

La Grèce et l'euro boivent la tasse

La situation de la Grèce ne cesse de s'aggraver et menace l'équilibre de l'Europe. Dans le pays, la crise économique engendre une crise politique.

17 juin 2011, 05:01

"Plus personne ne veut financer la Grèce, car on estime aujourd'hui qu'elle ne sera pas en mesure d'honorer sa dette", explique Mickael Gertsch, associé au sein de l'entreprise DE Planification SA - Consultant institutionnel. Le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, a cependant appelé la zone euro à s'accorder afin de lui venir en aide au travers d'un nouveau plan de sauvetage agendé au 11 juillet prochain. "La Grèce ne représente que 2% du PIB européen. Mais la crainte principale est que d'autres pays en difficultés comme le Portugal ou l'Italie suivent le même mouvement",...