Réservé aux abonnés 11

La Galice fait bande à part

Une Espagne verte sans corrida ni flamenco.
07 août 2015, 14:20
data_art_2674561.jpg

Etrange territoire que ce morceau d'Espagne accroché à la façade nord-ouest de la péninsule Ibérique. On y traverse des forêts d'eucalyptus, des vignobles où le raisin mûrit souvent sur treille, des plages dont la froidure atlantique pourrait bien décourager les plus frileux, mais on y boit aussi la brûlante queimada, eau-de-vie chauffée avec du sucre, des grains de café et du citron. On y exhume d'antiques castros, on y escalade de médiévales fortifications ou les beffrois d'innombrables églises et cathédrales. La plus vénérée reste sans doute celle de Santiago, terminus du pèlerinage vers Sa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois