Réservé aux abonnés

La France lance sa taxe Google

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire compte récolter 500 millions d’euros en imposant les géants d’internet.

07 mars 2019, 00:01
Activists from anti-globalization organisation Attac stage a protest at Google's Paris headquarters to criticize the company's tax evasion policies, in Paris, Thursday, Jan. 31, 2019. According to Attac, Google's French subsidiary reported revenue of 325 million euros (371 million dlrs) in 2017 and paid 14 million euros (16 million dlrs) in income tax. The group says Google France shifts more than 85 percent of its French revenue to countries with more favorable tax regimes. France's finance minister Bruno Le Maire earlier this month announced plans to tax multinational technology companies such as Google with a turnover of more than 750 million euros worldwide and 25 million euros in France. (AP Photo/Francois Mori) FRANCE GOOGLE PROTEST

« Que les géants du numérique paient moins d’impôts qu’une très grosse boulangerie ou qu’un producteur de fromages du Quercy (Sud-Ouest), cela me pose un problème.» Ainsi Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a-t-il justifié sa décision de déposer, hier, un projet de loi sur la taxation des grandes multinationales du numérique. Un dispositif sur lequel la France s’engage de son côté, les 28 pays membres de l’Union européenne ayant échoué à se mettre d’accord sur une taxe commune, du fait notamment de l’opposition de l’Irlande, de la Suède, ou encore du Danemark.

La France a donc décidé de pas...