La Croix-Rouge cherche 10 millions pour contrer le virus Zika

La Croix-Rouge manque de moyens pour enrayer l'épidémie du virus Zika. Après un premier appel aux dons en février, elle vient de réitérer l'opération. Avec sa campagne mondiale, l'organisation espère récolter près de 10 millions de francs.

08 mars 2016, 17:26
Avec les dons récoltés, la Croix-Rouge souhaite soutenir davantage les enfants touchés de microcéphalie.

"Nous voulons faire la différence grâce à nos millions de volontaires", a expliqué devant la presse la directrice du secteur de la santé à la FICR, Julie Lyn Hall. Début février, elle avait lancé un appel aux dons de plus de 2 millions de francs pour "soutenir la réponse régionale à l'épidémie de Zika" sur le continent américain.

Pour l'heure, seuls près de 400'000 francs ont été reçus, alors que la FICR avait elle-même débloqué 200'000 francs de son Fonds d'urgence. "Il y a encore un manque de financement considérable" mais le retour des Etats a été "positif", selon Mme Hall.

Elle salue aussi l'attention des communautés pour nettoyer les sites de reproduction du moustique qui répand le virus, notamment les points d'eau, l'un des objectifs de la Fédération. D'autant plus que le nombre de cas et de pays touchés augmente. Mais la FICR souhaite aussi un suivi et une action à plus long terme, qui sera utile aussi pour d'autres infections.

La FICR distribue des paquets avec notamment de l'anti-moustique, des moustiquaires de protection pour les femmes enceintes, même si le responsable pique pendant la journée, et des préservatifs. Elle veut améliorer la communication de la menace auprès de l'opinion publique, renforcer la détection préventive d'épidémies et de cas, contrôler le moustique avec des produits chimiques, contribuer à garantir des dons du sang propres ou protéger les patients ou les détenus.

La Fédération souhaite également garantir la sécurité des volontaires avec des habits adaptés et apporter un soutien moral aux familles des bébés victimes de microcéphalies.