La course au plus haut gratte-ciel est lancée

Le deuxième plus haut bâtiment au monde, la "Shanghai Tower", vient d'être achevé en Chine. Mais déjà, d'autres géants sont en cours de construction, dont notamment la "Kingdom Tower", en Arabie Saoudite, qui tutoiera le ciel avec une hauteur d'un kilomètre en 2018.

20 août 2013, 17:03
nogrcenooo0_luppcnm-1kxdrchvdhx4wtesxi39tk8

La folie des hauteurs! Voilà le nouveau syndrome qui frappe le 21e siècle en matière de construction d'immeubles.

Selon Emporis, le fournisseur international de données sur les bâtiments, la hauteur moyenne des dix gratte-ciel les plus hauts du monde était il y a 10 ans, de 114 mètres de moins que celle des dix plus hauts édifices actuellement en construction.

Récemment achevée, la "petite" dernière, la "Shanghai Tower", avec ses 632 mètres, est devenue le plus haut bâtiment de Chine et le deuxième au monde.

Et pourtant, ce gratte-ciel fait figure de nain en comparaison d'autres projets en construction. Dans le top ten des géants, sur la première place du podium, la "Kingdom Tower" (la Tour du Royaume) affiche sa domination. Ce colosse, dont les premières pierres ont été posées en mars 2013, s'élèvera à 1'000 mètres en 2018, à Djeddah, au bord de la Mer Rouge, en Arabie Saoudite.

La "Kingdom Tower" dépassera ainsi le "Burj Khalifa", situé à Dubaï aux Émirats arabes unis, actuellement le plus haut bâtiment du monde avec ses 828 mètres.

Sur le continent américain, une seule tour en construction est capable de défier les géants de l’Extrême et du Moyen-Orient: le "One World Trade Center" à New York. La tour atteindra une hauteur de 541 mètres et devrait être achevée au cours de cette année.

Ancienne grande puissance en matière de gratte-ciel, les Etats-Unis occupent pour le moment le septième rang de la liste des pays abritant les futurs bâtiments les plus hauts du monde. Dans quelques années, ils seront délogés du top ten.