Réservé aux abonnés

La Cour suprême amorce un virage à droite

L’investiture du neuvième juge en la personne de Neil Gorsuch, hier, permet à l’instance fédérale de reprendre l’examen des dossiers sensibles qu’elle choisira de traiter.

10 avr. 2017, 23:37
/ Màj. le 11 avr. 2017 à 00:01
FILE - In this Tuesday, Jan. 31, 2017, file photo, Judge Neil Gorsuch stands with his wife Marie Louise Gorsuch as President Donald Trump announces him as his choice for the Supreme Court in the East Room of the White House in Washington.  Somewhere between the Republican caricature of the next justice of the Supreme Court as a folksy family guy and the Democrats’ demonization of him as a cold-hearted automaton, there stands Neil Gorsuch. (AP Photo/Carolyn Kaster, File) The New Justice

Les conservateurs américains attendaient ce jour depuis le 13 février 2016. La mort soudaine du juge de la Cour suprême Antonin Scalia avait créé un profond déséquilibre au sein de l’instance judiciaire fédérale, réduite à huit membres et sujette à un glissement idéologique vers la gauche. La prestation de serment du «Junior Justice» Neil Gorsuch, hier matin dans les jardins ensoleillés de la Maison-Blanche, est venue combler ce vide, 422 jours plus tard.

Âgé de 49 ans à peine et relativement inconnu jusqu’à maintenant, cet affable magistrat du Colorado, sélectionné par le président Donald Tru...