La Chine enquête sur les vins européens

Le bras de fer se poursuit entre Chinois et Européens. Les taxes décidées sur le solaire par Bruxelles n'ont pas du tout plu à Pékin qui promet d'appliquer de sévères mesures sur les grosses importations de vins européens.

05 juin 2013, 07:13
La Chine importe une grande quantité de vins européens.

La Chine a annoncé mercredi lancer une enquête antidumping sur les vins importés de l'Union européenne. Pékin réagit ainsi à la décision mardi de la Commission européenne d'instaurer des taxes provisoires sur le solaire chinois.

"Le gouvernement chinois a lancé une procédure antidumping et anti-subventions visant les vins de l'Union européenne", a indiqué dans un communiqué le ministère chinois du Commerce.

Pékin a déjà répliqué par des mesures visant des produits européens après que l'Europe eut décidé d'enquêtes ou de taxes visant des sociétés ou des produits chinois.

Quelques heures plus tôt, l'agence de presse officielle Chine nouvelle avait prévenu que les taxes "punitives" annoncées par l'Union européenne n'étaient "pas susceptibles d'inciter à une réponse amicale de la Chine".

La décision de la Commission européenne risque de faire "dérailler" les relations commerciales entre la Chine et l'Union européenne, a même affirmé l'agence d'Etat.

Craintes de représailles

La Commission européenne a annoncé mardi l'instauration de taxes provisoires sur le solaire chinois, malgré les réticences de plusieurs Etats de l'UE et les craintes de représailles commerciales de Pékin.

L'exécutif européen a opté pour des mesures progressives: à partir du 6 juin, les taxes seront au taux de 11,8%, et passeront deux mois plus tard à 47,6% en moyenne si la Commission ne parvient pas à trouver un accord avec Pékin.