L'opposition veut discuter dès lundi de la transition politique

L'opposition syrienne par la voix de sa porte parole, Louay Safi, a affirmé samedi à Genève que l'opposition veut parler dès lundi de la transition politique.

25 janv. 2014, 19:47
L'opposition syrienne en exil.

Un porte-parole de l'opposition syrienne Louay Safi a affirmé samedi à Genève que l'opposition veut parler dès lundi de la transition politique. Les discussions sur des mesures humanitaires, samedi et dimanche, ne sont que "préparatoires".

"Le but principal des négociations, à partir de lundi, est de préparer la transition entre la dictature et la démocratie", a déclaré le porte-parole de l'opposition, s'exprimant à l'ONU devant la presse, après Lakhdar Brahimi.

Il a affirmé que la question de l'envoi d'un convoi d'aide humanitaire "à des gens affamés à Homs" est "un ballon d'essai" pour "tester les bonnes intentions du régime" de Damas. Dès lundi, il sera question, selon lui, de "la Syrie libre" dans le cadre du communiqué de Genève 1 et de la formation d'un Etat de droit.

La création de couloirs humanitaires était déjà prévue par Genève 1, a-t-il fait remarquer. "Il s'agit de sauver la Syrie de la destruction totale. Si nous n'arrêtons pas ce processus en ce moment, personne ne sera en sécurité en Syrie", a affirmé Louay Safi.