L'Italie renvoie le nouvel ambassadeur de Corée du Nord

L'Italie a renvoyé le nouvel ambassadeur de Corée du Nord. Rome entend protester ainsi contre les lancements de missiles et les essais nucléaires menés par Pyongyang.

01 oct. 2017, 22:10
L'Italie a demandé au nouvel ambassadeur de Corée du Nord, qui n'est pas encore totalement accrédité, de quitter le pays.

L'Italie a demandé au nouvel ambassadeur de Corée du Nord, qui n'est pas encore totalement accrédité, de quitter le pays. Rome entend protester ainsi contre les lancements de missiles et les essais nucléaires menés par Pyongyang.

"Nous avons décidé d'interrompre la procédure d'accréditation. L'ambassadeur devra quitter le pays", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano dans une interview au quotidien La Repubblica, publiée dimanche.

"Nous voulons faire comprendre à la Corée du Nord que l'isolation est inévitable si elle ne change pas de politique", a-t-il ajouté. Le ministre a toutefois souligné que l'Italie ne rompait pas pour autant les relations diplomatiques, "car il est toujours utile de maintenir une voie de communication".

Pyongyang avait nommé en juillet Mun Jong-Nam, un responsable du ministère des Affaires étrangères, ambassadeur à Rome, un poste qui était vacant depuis un an. Le nouvel ambassadeur avait commencé à travailler, mais la procédure d'accréditation était encore en cours.