L'ex-maire de La Paz recherchée par Interpol dans 86 pays

L'ancienne maire de La Paz entre 1993 et 1995 est recherchée par la police bolivienne et Interpol pour malversations et abus d'influence.

20 août 2013, 07:02
Interpol intervient dans 86 pays.

Interpol recherche dans 86 pays l'ex-maire de La Paz, Gabriela Candia, a-t-on appris de source policière. La politicienne a été condamnée à huit ans de prison pour avoir causé préjudice aux finances de la municipalité de la capitale bolivienne.

"En tant que policiers, nous mettons toutes nos forces non seulement dans le pays mais au niveau international par le biais d'Interpol qui intervient dans les 86 pays avec lesquels nous avons des liens", a déclaré Alberto Aracena, commandant de la Police bolivienne.

Le chef de la police a dit ignorer si l'ancien maire avait quitté le pays. Il a dit avoir fait cette demande à Interpol au cas où ce serait le cas. Gabriela - ou Gaby - Candia a été condamnée en juillet à huit ans de prison pour des malversations et abus d'influence alors qu'elle était maire de La Paz entre 1993 et 1995.

A cette époque, l'ex-maire avait autorisé le paiement de 1,6 million de dollars (1,5 million de francs) pour des expropriations dans une affaire d'acquisition illégale dans une zone populaire de la capitale pour des terrains qui valaient bien moins cher.

L'ex-maire a toujours clamé son innocence. C'était une figure du Mouvement nationaliste révolutionnaire (MNR), un parti de droite qui a engagé de profondes réformes économiques à partir de 1993 mais qui est actuellement marginalisé sur l'échiquier politique.