Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L'épopée du tireur du Thalys était ciblée et préméditée

08 sept. 2015, 17:01
data_art_3339472.jpg

En dépit d'une ligne de défense parsemée d'extravagantes dénégations, un faisceau d'indices confère une forte coloration terroriste à l'équipée d'Ayoub El Khazzani. Selon le procureur de la République française François Molins, le jeune fanatique marocain a été neutralisé, vendredi dernier, dans le Thalys 9364 reliant Amsterdam à Paris, "avant qu'il ne passe à l'acte et ne provoque un véritable carnage".

Le scénario de l'agression ne laisse guère planer de doute. Avant que le train ne reparte de Bruxelles, l'islamiste présumé s'est soudain enfermé avec une valise à roulettes et un sac à dos dans les toilettes en première classe. Equipé d'un fusil d'assaut AKM de provenance est-allemande, composé de pièces venant de plusieurs armes, de neuf chargeurs abritant au total 270 cartouches de calibre 7.62, d'un pistolet Luger M80 9 millimètres parabellum, d'une petite bouteille d'essence ainsi que d'un cutter, l'homme est armé comme à la guerre.

Vidéo djihadiste

Il...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias