L'EI dynamite un arc de triomphe à Palmyre

Les djihadistes de l'EI ont détruit é l'explosif un arc de triomphe dimanche à Palmyre. Le monument, datant de l'époque romaine, était l'un des plus importants de la cité antique.

05 oct. 2015, 06:52
L'Etat islamique a détruit l'un des monuments les plus importants du site de Palmyre.

L'Etat islamique (EI) a détruit à l'explosif un arc de triomphe datant de l'époque romaine dimanche à Palmyre, dont il s'est emparé en mai, a annoncé lundi le directeur des antiquités syriennes. Il s'agissait de l'un des plus importants monuments de la cité antique.

Les djihadistes ont déjà détruit deux temples sur le site archéologique classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ils ont également fait exploser plusieurs des célèbres tours funéraires, notamment les trois les mieux préservées et les plus belles.

Le 1er septembre, les extrémistes sunnites avaient rasé le joyau de l'humanité que représentait le temple de Bêl. Erigé il y a 2000 ans, il était le plus connu des monuments de la ville antique.

Le 23 août, ils avaient détruit à l'explosif le temple de Baalshamin. Quelques jours plus tôt, ils avaient mutilé le corps de l'ex-patron des antiquités de Palmyre, Khaled al-Assad, 82 ans, après l'avoir exécuté.

Les djihadistes considèrent les statues ou fresques représentant des hommes ou des animaux comme de "l'idolâtrie". En Irak, ils se sont également attaqués aux ruines des cités antiques d'Hatra et de Nimroud et ont saccagé le musée archéologique de Mossoul.