L'armée contrôle le siège de la télévision nationale à Ouagadougou

L'armée a pris le contrôle de la télévision nationale à Ouagadougou et contrôle également la place de la Nation.

02 nov. 2014, 16:11
epa04470418 Thousands of protesters angry at plans to allow Burkina Faso's President Blaise Compaore to extend his 27-year rule take to the streets before storming parliament in the capital Ouagadougou, Burkina Faso, 30 October 2014. President Compaore has instated a state of emergency and dissolved government following the violent protests. Hundreds of soldiers in Burkina Faso on 30 October were reported to have joined the demonstrators opposing plans to extend President Blaise Compaore's nearly three-decade rule, the broadcaster Impact TV and the radio station Omega FM reported.  EPA/STR

L'armée a pris le contrôle de la radio-télévision nationale burkinabè dimanche peu après 14 heures à Ouagadougou, selon des journalistes de l'AFP. Des soldats du régiment de sécurité présidentiel ont tiré en l'air dans la cour d'entrée du bâtiment pour disperser une foule de manifestants, avant de se rendre maîtres des lieux.

Les tirs ont retenti à l'arrivée de Sara Sérémé, présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC) qui appartient à l'opposition, et d'une centaine de ses partisans.

L'armée burkinabè a aussi pris le contrôle de la place de la Nation, évacuant les milliers de manifestants qui s'y étaient regroupés. Les soldats ont barricadé la place pour en interdire l'accès.

L'opposition manifeste pour dénoncer la "confiscation" par l'armée de la transition politique, deux jours après la démission du président Blaise Compaoré.