Réservé aux abonnés

Kim teste les nerfs de Trump

29 août 2017, 23:17
/ Màj. le 30 août 2017 à 00:01
epa06169535 A pedestrian walks past a TV screen on a street broadcasting news of North Korea's missile launch, in Tokyo, Japan, 29 August 2017. According to the Japanese government, North Korea launched a ballistic missile over Japan that crashed in the Pacific ocean, 1,180 km east of Hokkaido's Cape Erimo. No damage has been reported so far. The Japanese government issued a warning to its citizens after the launch of the North Korean missile.  EPA/FRANCK ROBICHON JAPAN DEFENSE NORTH KOREA MISSILE

Kim Jong-un, le «Leader suprême» nord-coréen, n’aura pas résisté longtemps. Il a encore fait monter la tension d’un cran en Asie de l’Est et alarmé davantage la communauté internationale, en tirant hier un missile balistique qui a survolé le Japon. L’engin, qui a été lancé peu avant 6 heures du matin, a parcouru 2700 kilomètres, avant de s’abîmer à 1200 kilomètres à l’est des côtes de l’Archipel.

L’héritier de la dynastie communiste n’a donc pas, comme il menaçait de le faire, pointé son viseur en direction de l’île américaine de Guam, qui héberge des bases militaires dans le Pacifique, mais de...