Kim Jong-Un: la pub du coiffeur ne fait pas rire Pyongyang

La coupe de cheveux du leader nord-coréen Kim Jong-Un, utilisée par un coiffeur londonien, à des fins publicitaires pour son établissement, n'a pas plus à Pyongyang. Une plainte a été déposée.
17 avr. 2014, 15:58
This undated photo provided by M&M Hair Academy in South Ealing, west London, shows barber Karim Nabbach standing next to a poster poking fun at North Korean leader Kim Jong-un unusual hairstyle. North Korean diplomats have asked the British government take action against a London hair salon?s poster poking fun at distinctively coiffured leader Kim Jong Un. The Foreign Office said Wednesday it had received a letter from the country?s embassy objecting to the poster, and was considering its response. The Evening Standard newspaper reported that the letter urged Britain to take ?necessary action to stop the provocation.? Staff at M&M Hair Academy say they were visited by diplomats from the nearby embassy after putting up a poster featuring a picture of Kim - who sports a distinctive undercut - and the slogan "Bad Hair Day?" Police say they spoke to both parties and determined no crime had been committed. The embassy didn?t immediately respond to a request for comment. (AP Photo/M&M Hair Academy)

L'idée d'un coiffeur londonien d'afficher en vitrine une publicité se moquant de la fameuse coupe de cheveux de Kim Jong-Un n'a pas fait rire Pyongyang. Les autorités nord-coréennes se sont officiellement plaintes auprès du Foreign Office britannique.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a indiqué jeudi avoir reçu cette semaine "une lettre de l'ambassade de Corée du Nord", à propos de cette publicité jugée provocatrice. "Nous répondrons en temps voulu", a ajouté le porte-parole du ministère.

L'affiche controversée avait disparu jeudi du salon de coiffure M&M Hair Academy à Ealing, dans l'ouest de Londres, et les responsables de ce commerce se refusaient à tout commentaire.

Le poster comportait une photo du leader nord-coréen - tempes rasées, cheveux noirs divisés par une raie sur le haut du crâne -, et annonçait 15% de réduction en avril, avec la mention "Bad Hair Day?" ("Coiffure des mauvais jours?").

Le patron du salon, Mo Nabbach, avait expliqué mardi dans la presse avoir reçu la visite de deux hommes se présentant comme des membres de l'ambassade nord-coréenne, située à seulement un kilomètre de son salon.

Selon le coiffeur, les deux émissaires avaient exigé le retrait de l'affiche jugée "irrespectueuse" envers leur leader. Il l'avait d'abord retirée, puis remise à la demande de clients. L'incident avait été signalé à la police, qui a estimé qu'aucune infraction n'avait eu lieu.