Réservé aux abonnés

Khalifa Haftar tient tête à ses parrains

Le maréchal a poursuivi son offensive sur Tripoli, malgré les appels au calme de plusieurs pays, dont la France.

08 avr. 2019, 00:01
epa07489300 Vehicles and militants, reportedly from the Misrata militia, gathering to join Tripoli forces, in Tripoli, Libya, 06 April 2019. According to reports, commander of the Libyan National Army (LNA) Khalifa Haftar ordered Libyan forces loyal to him to take the capital Tripoli, held by a UN-backed unity government, sparking fears of further escalation in the country.  EPA/STRINGER LIBYA CRISIS

La Libye sombre de plus en plus dans le chaos. Hier, des combats ont, selon le Gouvernement d’union nationale, fait au moins 21 morts dans les faubourgs de Tripoli. Des délégations étrangères ont évacué leurs ressortissants alors que des bombardements aériens ont eu lieu. L’ONU a demandé une trêve humanitaire, en fin d’après-midi, dans les zones de combats, afin d’évacuer les blessés.

Si l’offensive est loin d’être gagnée, rien ne semble pouvoir arrêter le maréchal Khalifa Haftar, qui veut conquérir la capitale. Les représentants des pays du G7, réunis samedi, à Dinard, ont dit vouloir «utilise...