Jeux Olympiques de Rio: un bus transportant des bénévoles et des journalistes visé par des tirs

Un bus transportant des bénévoles et des journalistes a été la cible de tirs d'armes à feu, mardi soir, à Rio. Personne n'a été blessé, mais deux des vitres du véhicule ont explosé et les passagers sont choqués.

10 août 2016, 08:08
Deux des vitres du bus ont été brisées par les tirs.

Si la fête des Jeux Olympiques de Rio se déroule globalement plutôt bien, plusieurs incidents montrent que la sécurité dans la ville carioca n'est pas optimale.

Mardi soir, vers 20 heures, c'est un bus transportant à la fois des bénévoles et des journalistes qui a été la cible de tirs d'armes à feu, rapporte Euronews. L'attaque s'est produite vers la favela "Cité de Dieu", l'une des plus dangereuses de la ville.

Heureusement, personne n'a été gravement blessé. Mais deux des vitres du véhicule ont explosé, blessant légèrement un journaliste du Belarus à la main, rapporte Le Parisien. Les passagers sont sous le choc. “Je dirais que c’est une arme de petit calibre qui a tiré sur le bus car le son n‘était pas celui d’une carabine", explique Sherryl Lee Michaelson, une journaliste américaine.

 

 

Deux morts le jour de l'ouverture

Vendredi 5 août, le jour de l'ouverture des Jeux, deux personnes sont mortes à proximité du stade Maracana et du Boulevard olympique de Rio de Janeiro.

Un assaillant a été tué par un policier militaire vendredi soir dans une rue proche du stade mythique où a été allumée la vasque olympique, a indiqué la police dans un communiqué samedi.

"Les premières informations indiquent que l'homme était en train de voler quand un policier militaire, d'un autre Etat régional qui travaille dans la sécurité des Jeux, lui a tiré dessus", explique la police dans le communiqué sans préciser si l'assaillant était armé.

Quelques heures auparavant, une architecte en voiture sur l'une des principales voies d'accès au Boulevard Olympique, une avenue piétonnière de la zone portuaire de Rio entièrement rénovée pour le JO, a été tuée d'une balle dans la tête lors d'une attaque à main armée.