Italie: la fusillade de Rome est un "acte isolé"

Deux policiers ont été blessés par balle devant le siège de la présidence du Conseil à Rome. Au même moment, le gouvernement prêtait serment au Palais du Quirinal, à un kilomètre de là.

28 avr. 2013, 14:54
La fusillade s'est produite à un kilomètre du lieu où les membres du gouvernement prêtaient serment.

Deux policiers ont été blessés, dont un au cou. Il se trouve dans un état jugé sérieux. L'autre a été plus légèrement blessé à la jambe. Une passante aurait aussi été frôlée par un projectile.

Selon les témoignages recueillis sur place, un homme a tiré sur les policiers à environ cinq mètres de distance. Il était en veste et cravate, selon l'ANSA. Le suspect a été interpellé. Il s'agit d'un italien de 46 ans, Luigi Preiti, un homme visiblement affecté par des troubles psychiques.

Le Palais Chigi, siège du gouvernement, se trouve à environ un kilomètre du Quirinal. Un cordon de sécurité a été instauré sur la place.

Acte isolé

Ces coups de feu peuvent être considérés "comme un acte isolé", "le geste criminel tragique d'un chômeur qui voulait se suicider", a affirmé le nouveau ministre italien de l'Intérieur, Angelino Alfano.

Angelino Alfano a souligné devant la presse que "la situation générale de l'ordre public même après cet incident ne suscite pas de préoccupations", tout en indiquant que "la surveillance des objectifs à risque a été renforcée".

Les moments qui ont suivi la fusillade: