Réservé aux abonnés

Istanbul: le vote kurde au cœur de la municipale

22 juin 2019, 00:01
Ekrem Imamoglu, candidate of the secular opposition Republican People's Party, or CHP, reaches out from his campaign bus to supporters after a rally in Istanbul, Wednesday, June 19, 2019, ahead of June 23 re-run of Istanbul elections. The 49-year-old candidate won the March 31 local elections with a slim majority, but after weeks of recounting requested by the ruling party, Turkey's electoral authority annulled the result of the vote, revoked his mandate and ordered the new election. (AP Photo/Lefteris Pitarakis) APTOPIX Turkey Local Elections

Au rythme effréné des conversations, le cendrier s’enlise sous les mégots de cigarettes. «Moi, voter pour l’AKP? Hors de question! Plus jamais!», s’étrangle Ahmet. Dans ce petit café de Tarlabasi, quartier de prédilection de nombreux Kurdes, à deux pas de la place Taksim d’Istanbul, ce chef cuisinier de 39 ans a retrouvé, comme à chaque pause, ses copains du coin pour une partie de cartes.

Cette fois-ci, c’est la municipale de demain – reconduite sous prétexte d’irrégularités – qui domine le jeu. «Recep Tayyip Erdogan, je l’ai soutenu depuis qu’il était maire d’Istanbul (réd: en 1994). Et son p...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois