Israël: Ikea s'excuse pour son catalogue bannissant les femmes pour plaire aux ultra-orthodoxes

Pour plaire aux hommes ultra otrhodoxes, Ikea a édité en Israël un catalogue gommant toutes les femmes, et mis en avant les fonctions religieuses de ses meubles. Après avoir fait scandale, le géant de l'ameublement suédois s'est excusé.

19 févr. 2017, 10:03
Le catalogue mettait en scène des juifs ultra-orthodoxes dans leur quotidien, tout en bannissant les filles et les femmes.

La branche israélienne du géant suédois de l'ameublement Ikea s'est excusée, après la publication d'un catalogue ne contenant pas d'images de femmes. Le document était destiné à séduire la clientèle juive orthodoxe.

Première du genre, la brochure a été conçue pour cibler cette communauté. Cette dernière, qui a une stricte interprétation de la loi juive, représente environ dix pour cent de la population israélienne. Dans le catalogue figurent des produits censés leur plaire comme des grandes bibliothèques pour ranger les livres saints, selon le site d'informations en ligne Ynet.

La couverture montre un ultra-orthodoxe feuilletant un livre près d'une grande bibliothèque pleine de textes sacrés alors que deux garçons jouent sur un tapis. "Conçu spécialement pour vous", peut-on lire en hébreu.

 

 

Pluie de critiques

Selon Ynet, la sortie de ce catalogue a provoqué de nombreuses réactions.

Certains juifs orthodoxes observent une ségrégation entre les sexes. Et les images de femmes et de filles sont supprimées des publicités qui leur sont adressées.

Une porte-parole d'Ikea en Suède a elle rappelé que la marque "défendait l'égalité des droits". "Nous avons trouvé que la brochure de la branche locale d'Ikea ne respectait pas cela", a-t-elle ajouté.

Shuky Koblenz, directeur exécutif de la branche israélienne, a reconnu qu'une brochure sur mesure avait été publiée en février et a exprimé des excuses. Ikea, avec environ 400 magasins dans près de 50 pays dans le monde, compte trois boutiques en Israël.