Iran: le crash d'un avion fait 66 morts dans le centre du pays

Accident aérien en Iran. Un avion de ligne s'est écrasé près de la ville de Semirom, dans le centre du pays. On ne compte aucun survivant parmi les 66 passagers et membres d'équipage.
18 févr. 2018, 09:27
Le crash a eu lieu près de la ville de Semirom.

Les autorités iraniennes ont suspendu dimanche soir les opérations de recherche pour retrouver l'épave d'un avion de ligne qui s'était écrasé en matinée dans une zone montagneuse du sud-ouest du pays. Le crash de l'appareil, qui transportait 66 personnes, a eu lieu pendant une tempête de neige.

"Après des recherches dans la zone où l'avion s'est écrasé, nous avons été informés que toutes les personnes à bord avaient perdu la vie", a précisé Mohammad Tabatabai à la télévision d'Etat. L'appareil de la compagnie Iran Aseman Airlines transportait 60 passagers dont un enfant ainsi que six membres d'équipage.

 

On ignorait dans l'immédiat les causes exactes du crash, mais une tempête de neige s'abattait sur la région ces dernières heures. L'avion a quitté l'aéroport de Téhéran aux alentours de 08h00 locales (05h30 en Suisse) pour la ville de Yasouj dans la province d'Ispahan, dans le sud-ouest du pays, a-t-il ajouté.

Il s'est écrasé sur le mont Dena, dans la chaîne montagneuse Zagros, à environ 500 kilomètres de Téhéran et à moins de 25 kilomètres de sa destination, selon lui.

Le chef de l'organisation de l'aviation civile iranienne, Reza Jafarzadeh, a également confirmé le crash de l'appareil. Une douzaine d'équipes de secours du Croissant-Rouge iranien ont été envoyées dans la région de l'accident.

Compagnie sur la liste noire

"En raison du relief montagneux, il n'est pas possible d'envoyer des ambulances", a toutefois précisé Mojtaba Khaledi, le porte-parole des services de secours à l'agence de presse iranienne Isna. Un hélicoptère qui a tenté d'atteindre le lieu de l'accident n'a pas pu atterrir en raison des mauvaises conditions météorologiques, selon les services d'urgence à la télévision publique.

La compagnie Asemann Airlines figure depuis 2016 sur la liste noire de compagnies aériennes peu sûres de la Commission européenne et n'a donc pas non plus de permis d'atterrir en Suisse. En Iran, plusieurs accidents graves d'avion ont eu lieu ces dernières années.

Les mauvaises conditions techniques des appareils ont souvent été mises en cause. Les sanctions imposées pendant de nombreuses années par les Etats-Unis, l'ONU et les pays européens ont empêché les autorités iraniennes d'acheter des pièces de rechange ou des avions occidentaux pour renouveler la flotte civile du pays, dans un état vétuste.