Irak: 500 prisonniers ont pris la clé des champs suite aux attaques de prisons

Quelque cinq cents prisonniers ont pris la poudre d'escampette à Bagdad en Irak. Les deux prisons dans lesquelles ils étaient retenus ont été attaquées dans la nuit de dimanche à lundi.

22 juil. 2013, 15:31
Au moins 500 détenus se sont évadés de deux prisons (ici celle d'Abou Ghraib) proche de Bagdad attaquées dans la nuit par des groupes armés.

Au moins 500 détenus se sont évadés de deux prisons proche de Bagdad attaquées dans la nuit par des groupes armés, ont affirmé lundi deux députés membres de la commission de la Sécurité et de la Défense du Parlement.

Hakim al-Zamili a déclaré que près de 500 prisonniers "terroristes", s'étaient évadés de la prison d'Abou Ghraib, à l'ouest de Bagdad. Chouan Taha, a estimé pour sa part, sur le site internet du parti kurde PUK, que "entre 500 et 1000 détenus" s'étaient évadés des prisons de Taji et d'Abou Ghraib.