Inde: une banque visée par une escroquerie d'1,8 milliard de dollars

Une banque a effectué une chute vertigineuse en bourse après avoir annoncé qu'elle avait décelé une fraude d'1,8 milliard de dollars dans l'une de ses filiales.

14 févr. 2018, 14:34
Le montant des transactions illégales est, selon l'agence financière Bloomberg, huit fois plus important que les recettes nettes de la banque l'an dernier.

La deuxième banque publique indienne a annoncé mercredi avoir décelé une fraude de près d'1,8 milliard de dollars (1,7 milliard de francs) dans une de ses filiales. Cette mésaventure a engendré une chute de plus de 9% de sa cotation en Bourse.

La Punjab National Bank (PNB) est un des établissements publics de crédit que le gouvernement tente d'assainir. Elle a révélé que des transactions d'1,77 milliard de dollars avaient été opérées "au profit d'un petit nombre de titulaires d'un compte, avec leur complicité apparente."

Le montant des transactions illégales est, selon l'agence financière Bloomberg, huit fois plus important que les recettes nettes de la banque l'an dernier. En début d'après-midi, l'action de l'établissement perdait 9,22% à la Bourse de Bombay.

Milliardaire visé

La malversation pourrait être liée à une enquête antérieure, basée sur des allégations d'escroquerie visant le joaillier et milliardaire Nirav Modi, soupçonné d'avoir, avec d'autres personnes, soutiré plus de 40 millions de dollars à la banque. La semaine dernière, le Bureau central d'investigation (CBI) a affirmé enquêter sur ces allégations ciblant Modi.

"Plus tôt en février, un premier rapport d'information a été remis par la PNB et nous avons perquisitionné plusieurs lieux. L'enquête se poursuit", a déclaré Abhishek Dayal, le porte-parole de la CBI.

Le patrimoine de Modi est évalué par Forbes à 1,73 milliard de dollars, ce qui place le joaillier à la 85e position du classement des fortunes indiennes. Agé de 47 ans, ce dernier est le fondateur du géant joaillier Firestar Diamond, spécialisé dans le haut de gamme. Et sa marque Nirav Modi possède des boutiques dans plusieurs grandes villes à l'étranger.

Le gouvernement indien essaie de réduire les dettes des banques en difficulté. Il a récemment annoncé un plan de recapitalisation de 32 milliards de dollars destiné aux établissements publics.