Inde: femme violée en réunion sur ordre d'un conseil de village

En raison d'une relation amoureuse interdite, une femme de 20 ans a été violée par 12 hommes sur ordre d'un conseil de village dans l'est de l'Inde. Les agresseurs ont été arrêtés.

23 janv. 2014, 10:37
Une nouvelle affaire de viol collectif ébranle l'Inde. Sept hommes ont violé une femme de 29 ans à Amritsar (nord) le 11 janvier. Six d'entre-eux ont été arrêtés annonce la police.

Une femme a été victime mardi d'un viol en réunion par 12 hommes sur ordre d'un conseil de village dans l'est de l'Inde, a annoncé jeudi un responsable de la police. La victime a été punie en raison d'une relation amoureuse interdite.

Le conseil de village a ordonné cette punition terrible dans un village du Bengale occidental mardi soir après que la jeune femme de 20 ans eut été découverte avec un homme d'une autre communauté.

La police a arrêté douze personnes pour cette agression infligée après que les parents de cette femme eurent déclaré être dans l'incapacité de payer l'amende de 25 000 roupies (370 francs) décidée par le conseil de village pour cette relation interdite.

"La jeune fille a été victime d'un viol en réunion pour une relation amoureuse avec un jeune d'une autre communauté et pour n'avoir pu payer l'amende imposée par le conseil de village", a confirmé le responsable policier du district, C. Sudhakar.

Le viol s'est déroulé dans le village de Subalpur, à 240 km à l'ouest de Kolkata, anciennement Calcutta. "Le chef de village a convoqué une réunion en urgence sur la place du village à laquelle la fille et son amant ont été convoqués", a expliqué le policier.

"La jeune fille et son amoureux ont ensuite été attachés à deux arbres différents avant que le chef du conseil de village ordonne la punition". La jeune femme a ensuite dû être hospitalisée.

Recrudescence des cas

Cette agression braque à nouveau les projecteurs sur les violences sexuelles subies par les femmes en Inde, un peu plus d'un an après le viol en réunion à New Delhi d'une étudiante, morte de ses blessures.

En 2002, une femme au Pakistan avait été violée sur l'ordre d'un conseil de village pour laver un "crime d'honneur" attribué à un frère de 12 ans. Six hommes avaient alors été condamnés à mort pour son viol, dans une décision de justice qui avait fait grand bruit. Mais cinq d'entre eux ont été ensuite acquittés, et le principal accusé a vu sa condamnation commuée en prison à vie.

En dépit d'un durcissement des lois et d'efforts pour modifier les comportements envers les femmes dans une société très patriarcale, le nombre de crimes sexuels continue d'augmenter en Inde.