Il y a moins d'immigrés illégaux dans l'UE

Le nombre de migrants entrant de manière irrégulière dans l'Union européenne est en baisse depuis le mois d'avril. C'est ce qu'a affirmé le dirigeant de l'agence européenne de surveillance des frontières (Frontex).

12 juil. 2016, 14:17
Le dirigeant de Frontex affirme que les efforts doivent être concentrés sur l'Italie.

Le flux de migrants entrant de façon irrégulière dans l'Union européenne (UE) a diminué depuis le mois d'avril. Il se concentre sur l'Italie, a déclaré mardi le dirigeant de l'agence européenne de surveillance des frontières, Frontex.

"Pour les premiers six mois de 2016, il y a eu 360'000 entrées irrégulières au niveau de l'UE", a dit Fabrice Leggeri sur Europe 1. "Ça reste supérieur à ce que nous avions connu l'année dernière, mais ce qui est important c'est que depuis le mois d'avril, et ça s'est confirmé en mai et juin, ça diminue."

"Donc on peut penser que cette année se présente mieux. Mais il y a quand même des flux importants qui arrivent de Libye vers l'Italie et c'est ça qu'il faudra surveiller", a-t-il ajouté.

"En moyenne, actuellement il y a 750 migrants irréguliers qui arrivent chaque jour en Italie. En Grèce, il y en a 50 en moyenne par jour. Donc vous voyez que c'est vraiment l'Italie qui est de nouveau en première ligne", a souligné Fabrice Leggeri.

Plus d'un million de personnes sont arrivées en Europe l'an dernier, fuyant les guerres ou des économies en crise au Proche-Orient, en Asie ou en Afrique.

Créée en 2005, l'agence Frontex devrait être remplacée à l'automne par un nouveau corps de 1500 garde-frontières et garde-côtes européens. Ce dernier sera mobilisable rapidement pour venir en aide à un pays confronté à une pression migratoire exceptionnelle.