Réservé aux abonnés

Il est trop tôt pour parler d'un engagement russe

08 sept. 2015, 17:04

Vladimir Poutine a affirmé hier qu'il était encore trop tôt pour parler d'un engagement militaire de la Russie en Syrie pour combattre l'organisation Etat islamique (EI). Washington a indiqué enquêter sur des rumeurs de troupes russes combattant en Syrie.

Interrogé sur un éventuel engagement militaire de la Russie contre l'EI, Vladimir Poutine a répondu: "Nous envisageons diverses options, mais ce dont vous parlez n'est pas au programme."

"Il est prématuré de dire que nous sommes prêts à y aller là, tout de suite", a déclaré le président russe en rappelant toutefois que la Russie vendait dep...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois