Hillary Clinton sera entendue par le FBI à propos de sa messagerie privée

Après ses collaborateurs, ce sera au tour d'Hillary Clinton de répondre aux questions du FBI. L'ancienne secrétaire d'Etat étasunienne devra se justifier d'avoir utilisé sa messagerie privée pour des communications confidentielles, qui auraient dû être chiffrées.

06 mai 2016, 07:11
En plein campagne à la primaire présidentielle, Hillary Clinton devra se soumettre aux questions du FBI à propos de la mauvaise utilisation de sa messagerie privée.

Le FBI, la police fédérale américaine, qui enquête sur l'utilisation par Hillary Clinton de sa messagerie privée lorsqu'elle était secrétaire d'Etat entre 2009 et 2013, devrait l'interroger dans les prochaines semaines, a rapporté jeudi CNN. Plusieurs de ses collaborateurs ont déjà été entendus. L'enquête a été ouverte il y a neuf mois. Elle jette une ombre sur la campagne à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine de novembre de l'ex-sénatrice de New York.

Figurent parmi les plus de 2000 courriers électroniques envoyés ou reçus par Mme Clinton lorsqu'elle dirigeait le département d'Etat sous le premier mandat du président Barack Obama des informations classifiées qui doivent circuler par des canaux contrôlés par le gouvernement fédéral. Pour sa défense, l'ex-première dame a affirmé n'avoir reçu ou envoyé via sa boîte de messagerie privée aucune information classée. Elle a ajouté que le département d'Etat et d'autres agences gouvernementales avaient surréagi lorsque, face à la demande d'un juge de diffuser ces courriels, ils avaient opposé une fin de recevoir au nom de la confidentialité.