Heurts entre migrants près de Melilla: au moins 20 blessés

Environ 20 personnes ont été blessées dimanche dans des heurts entre migrants clandestins dans la région voisine de l'enclave espagnole de Melilla.

06 juil. 2014, 22:21
Une manifestation pour la gratuité des transports publics au Brésil a débouché jeudi soir à São Paulo sur des affrontements entre jeunes radicaux et forces de l'ordre.

Au moins 20 personnes ont été blessées dimanche dans des affrontements entre migrants clandestins dans la région voisine de l'enclave espagnole de Melilla. Les heurts ont opposé des ressortissants maliens et camerounais, pour une raison indéterminée, ont annoncé les autorités locales.

L'incident est survenu dans la forêt de Gourougou, qui surplombe l'enclave, connue pour abriter de nombreux migrants originaires d'Afrique subsaharienne. Ceux-ci y trouvent refuge, dans des conditions souvent très précaires, dans l'attente d'un hypothétique franchissement de la frontière espagnole.

Les blessés ont été transportés dans un hôpital. Une enquête a été ouverte par les autorités. La pression migratoire a redoublé depuis le début de l'année sur les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au nord du Maroc, seules frontières terrestres entre l'Europe et le continent africain.

A Melilla, ce sont des centaines de migrants qui sont parvenus à franchir la triple barrière grillagée ces derniers mois. L'Espagne a sollicité une aide financière de l'Union européenne pour renforcer ses frontières alors que, selon les autorités de Melilla, le centre d'accueil de la ville, d'une capacité de 480 places, hébergeait déjà 2000 personnes avant le dernier afflux de clandestins fin mai.

De son côté, le Maroc a entrepris une opération de régularisation parmi les quelque 30'000 migrants se trouvant sur son sol. Rabat a par ailleurs débuté en juin la construction de sa propre barrière grillagée à proximité de l'enclave.