Réservé aux abonnés

Haut-Karabakh: le verrou stratégique de Chouchi cède, ouvrant la route de la capitale

Les forces azerbaïdjanaises ont effectué une percée, ouvrant la voie sur Stepanakert et poussant les civils arméniens à quitter leur province. Des centaines de voitures particulières se sont enferrées dans des bouchons, samedi en fin d’après-midi, au milieu des véhicules militaires et des ambulances.

10 nov. 2020, 00:01
/ Màj. le 10 nov. 2020 à 07:41
Les combats continuent dans le Haut-Karabakh (ici Stepanakert), faisant fuir les civils.

«On ne perdra pas Chouchi. On ne peut pas la perdre. Et si on la perd, on fera une guerre de partisans, depuis nos forêts.» Artak a juste le temps de lancer ces quelques mots, samedi sur les coups de minuit, après être venu demander aux commerçants du rond-point de la Paix où trouver un lit, à Vardenis, première ville arménienne située à la frontière du Haut-Karabakh. Pas rasé, deux pulls enfilés l’un sur l’autre, il retourne en courant à sa Jigouli, où il a entass&eac...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois