Gros chèque de BMW à Angela Merkel: la gauche allemande crie au scandale

BMW a offert plusieurs centaines de milliers de francs au parti d'Angela Merkel, alors que la chancelière négocie avec Bruxelles pour éviter aux constructeurs automobiles européens un durcissement trop sévère de la réglementation anti-pollution.
17 oct. 2013, 07:05
Angela Merkel sur le stand BMW, au salon de l'automobile de Francfort, en septembre dernier.

Le constructeur automobile BMW a récemment signé un chèque de 690'000 euros (852'639 francs) au parti-chrétien démocrate (CDU) d'Angela Merkel, selon une information diffusée par BFM TV.

Ce don intervient alors que la chancelière allemande tente d'éviter la mise en place de normes environnementales européennes trop contraignantes pour les constructeurs automobiles. Les grosses berlines allemandes seraient particulièrement impactées par ce durcissement de la réglementation.

La gauche allemande s'est indignée de ce financement, dénonçant une " politique corrompue au profit des puissances de l'argent", selon  Klaus Ernst, vice-président du groupe parlementaire de la gauche radicale au Bundestag.

La chancelière et le constructeur ont évoqué leurs liens fidèles depuis des années pour justifier ce don, niant un lien entre la politique actuelle de Mme Merkel et les intérêts en jeu pour BMW.