Grippe aviaire: la FAO met en garde contre une nouvelle souche

La nouvelle souche du virus de la grippe aviaire A(H5N6) a été décelé dans plusieurs zones très éloignées les unes des autres et est hautement pathogène, alerte lundi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture.

22 sept. 2014, 16:32
"Les volailles infectées tombent rapidement malades et succombent souvent en l'espace de 72 heures", affirme la FAO.

L'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a mis en garde lundi contre une nouvelle souche du virus de la grippe aviaire baptisée A(H5N6). Elle avait été signalée pour la première fois en avril en Chine et semble particulièrement pathogène.

Le virus "H5N6 est alarmant, car il a été décelé dans plusieurs zones très éloignées les unes des autres et est hautement pathogène, ce qui signifie que les volailles infectées tombent rapidement malades et succombent souvent en l'espace de 72 heures", a déclaré Juan Lubroth, vétérinaire en chef à la FAO, selon un communiqué.

La forte virulence du virus chez les poulets et les oies et sa propagation potentielle dans une vaste partie de l'Asie du Sud-Est entraînent une réelle menace pour les moyens d'existence liés à l'aviculture qui contribue aux revenus de centaines de millions d'habitants de la sous-région, souligne l'agence spécialisée, dont le siège est à Rome.

Après la détection du virus en Chine, un seul cas de décès d'un patient présentant des antécédents d'exposition à la volaille a été signalé. La communauté scientifique s'efforce encore de comprendre la dynamique de cette nouvelle souche, mais il est peu probable que le H5N6 représente une menace immédiate et significative pour la santé humaine.