Grande-Bretagne: réouverture d’un zoo où près de 500 animaux sont morts par négligence

Un zoo britannique où 486 animaux étaient morts notamment de faim et d’hypothermie a obtenu mardi une nouvelle licence des autorités locales.

11 mai 2017, 16:42
/ Màj. le 11 mai 2017 à 17:20
Le 6 mars dernier, le fondateur et propriétaire du zoo se voyait refuser le renouvellement de sa licence d'exploitation, suite à la publication d'un rapport accablant.

Ce mardi en Grande-Bretagne, une page très noire s’est tournée au zoo de South Lakes Safari. L’établissement a trouvé un nouveau gestionnaire qui a toute la confiance des autorités locales, rapporte The Guardian.

En février dernier, un rapport accablant sur les conditions de gestion du parc animalier situé à Dalton-in-Furness (nord-ouest de l'Angleterre) avait provoqué la fermeture du zoo. Durant quatre ans, la négligence dont le propriétaire avait fait preuve avait causé la mort de 486 animaux.

 

 

Dans le rapport établi en février dernier, on apprend par exemple «la mort de deux léopards des neiges, Miska et Natasja ont été découverts partiellement mangés dans leur enceinte. Une tortue africaine appelée Goliath est morte après avoir été électrocutée par des clôtures et le corps en décomposition d'un singe écureuil a été découvert derrière un radiateur».

L’enquête avait également révélé les manquements par rapport au personnel. Le manque de sécurité avait provoqué la mort d’une soigneuse, tuée par un tigre de Sumatra en 2013.

>> Lire aussi: Grande-Bretagne: un zoo perd sa licence après la mort de près de 500 animaux en 4 ans