Réservé aux abonnés

Gênes renaît de ses cendres

Deux ans après l’effondrement du pont Morandi, qui a fait 43 victimes, le pays s’apprête à tourner la page, avec l’inauguration du nouvel ouvrage, construit en un temps record sur les ruines du précédent.

04 août 2020, 00:01
A rainbow shines over the new San Giorgio Bridge in Genoa, Italy, Monday, Aug. 3, 2020. A large section of the old Morandi bridge collapsed on Aug. 14, 2018, killing 43 people and forcing the evacuation of nearby residents from the densely built-up area. (AP Photo/Antonio Calanni) ArcInfo

La cérémonie devait être à la fois sobre et grandiose, avec 500 invités et l’hymne national. Et tandis que le chef de l’Etat, Sergio Mattarella, coupait le ruban, la patrouille acrobatique survolait le pont en dessinant, dans le ciel, une grande croix rouge sur fond blanc, symbolisant le drapeau de saint Georges, le patron de Gênes.

Et en début de soirée, le président de la République a rencontré les proches des victimes, qui ont refusé de participer à la cérémonie. «Ce pont ne nous appartient pas, il représente la continuité avec le pont Morandi, et le traverser sera extrêmement difficile et d...