Gelson Fernandes à la défense des réfugiés

Le footballeur valaisan, d'origine cap-verdienne, a posté un message Facebook pour inciter les dirigeants européens à ouvrir leurs frontières aux Syriens qui fuient la guerre.
22 sept. 2015, 21:26
Gelson Fernandes a posté un message en faveur de l'accueil des réfugiés syriens sur sa page Facebook.

«Fils d’immigré parti sans papier chercher une vie meilleure», comme il se définit à la fin de son message sur sa page Facebook, Gelson Fernandes (29 ans) n’en peut plus de l’égoïsme européen devant l’afflux de réfugiés syriens. Il en a eu tellement assez qu’il a posté ce mot sur le réseau social pour inciter les dirigeants à ouvrir leurs frontières.

"Se mettre à la place des réfugiés, juste une seconde"

«C’est surtout un cri du cœur.Je voudrais simplement que les personnes se mettent une seconde à la place des Syriens qui doivent fuir la guerre. Juste une seconde», confie-t-il, au téléphone, de Rennes où le Valaisan d’adoption poursuit sa carrière footballistique. «J’aimerais qu’on arrête de dire: «Oui, on les accueillerait, mais on n’a pas la place.» Même si Gelson Fernandes est conscient que des problèmes peuvent se poser en termes logistiques.«Je suis persuadé qu’on peut trouver des solutions», explique-t-il.

Il est lui-même fils d'immigré

Avant d’avoir une vie dorée de footballeur, Gelson Fernandes était, lui aussi, un «immigré».Il est arrivé en Suisse à  5 ans, pour rejoindre ses parents partis duCap-Vert sans papier. «Je suis né quand mon papa était déjà en Suisse.»

Découvrez son témoignage complet dans les éditions papier et numériques de mardi.