France Télévisions pourrait supprimer jusqu'à 600 postes d'ici 2015

La télévision publique française souhaite supprimer des centaines de postes d'ici à 2015 dans le cadre de restrictions budgétaires.

27 août 2013, 14:37
Le bâtiment de France Télévisions sur les quais de Seine à Paris.

France Télévisions envisage un plan de départs volontaires prévoyant jusqu'à 600 suppressions d'emplois nettes, a annoncé mardi Rémy Pflimlin, président du groupe audiovisuel public. Cette mesure ramènerait d'ici 2015 l'effectif du groupe à 9750 personnes.

Quelque 500 personnes ont déjà quitté l'entreprise depuis le début 2013, a-t-il précisé lors de la conférence de presse de rentrée. Le groupe comptait encore près de 11'000 salariés l'an dernier. Un vaste plan d'économies avait été lancé en 2012 sur fond de restrictions budgétaires et de baisse des recettes.

Ce plan de départs sera présenté au comité d'entreprise en octobre et devrait s'étaler entre la fin 2013 et 2015, a précisé Martin Ajdari, secrétaire général de France Télévisions. Pour l'ensemble du groupe, le plan d'économie aboutira à réduire les dépenses annuelles de 275 millions d'euros (339,3 millions de francs) en 2015.

Le budget annuel de France Télévisions, essentiellement basé sur les recettes de la redevance audiovisuelle, est d'environ 2,5 milliards d'euros.

La direction de France Télévisions a par ailleurs réaffirmé l'importance de négocier le "virage numérique", considéré comme une priorité par Rémy Pflimlin.