France: plan pour la stabilité accepté par les députés

L'Assemblée nationale a accepté le programme de stabilité pour 2014-2017, présenté par le Premier ministre Manuel Valls.

29 avr. 2014, 21:11
Le premier ministre Manuel Valls présente son programme à l'Assemblée nationale.

Hormis quelques dizaines d'abstentions, le groupe PS a voté ce pacte qui actualise la trajectoire des finances publiques jusqu'à la fin du quinquennat. Il prévoit 50 milliards d'euros d'économies pour ramener le déficit français sous les 3% du PIB en 2015 et financer une baisse des charges pour les entreprises.

Le 8 avril, lors du vote de confiance sur la déclaration de politique générale de Manuel Valls, onze députés socialistes s'étaient abstenus. L'Assemblée avait accordé par 306 voix contre 239 sa confiance au nouveau chef de gouvernement.

Les radicaux de gauche ont voté mardi pour tandis que les écologistes ont majoritairement voté contre. Le groupe Front de gauche a également voté contre. L'opposition s'est divisée. L'écrasante majorité du groupe UMP a voté contre à l'exception de quelques élus qui se sont abstenus.

Le groupe UDI (centriste) s'est majoritairement abstenu. Quelques élus centristes ont voté contre et d'autres en faveur du programme de stabilité.

Comme le prévoit la loi de décembre 2010 de programmation des finances publiques, le gouvernement adresse au Parlement - au moins deux semaines avant sa transmission à la Commission européenne comme le prévoit le traité européen - le projet de programme de stabilité, qui fait l'objet d'un vote.