France: "Madame le président" va coûter cher à un député UMP

La présidente de l'Assemblée nationale, la députée socialiste Sandrine Mazetier, n'a visiblement pas apprécié que son collègue UMP Julien Aubert persiste à l'appeler "Madame LE président". Le député frondeur se verra privé durant un mois du quart de son indemnité parlementaire.
07 août 2015, 14:18
Sandrine Mazetier s'est appuyée sur le règlement de l'Assemblée nationale.

Le député UMP Julien Aubert perdra un quart de son traitement mensuel pour avoir persisté à donner du "Madame LE président" à sa collègue Sandrine Mazetier, présidente de séance à l'Assemblée nationale. La députée socialiste de Paris lui a demandé à plusieurs reprises lundi de l'appeler "Madame la présidente", en vain.

Pour se faire respecter, Mme Mazetier s'est appuyée sur le règlement de l'Assemblée nationale, mais son collègue de l'UMP a persisté.

La présidente de séance a alors décidé dans la nuit de lundi à mardi de sanctionner le député du département du Vaucluse en lui infligeant un rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal.

Cette sanction, précise le réglement, entraîne la privation, pendant un mois, du quart de l'indemnité parlementaire allouée aux députés, soit 1300 euros (environ 1600 francs).

Cet incident a eu lieu dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à la transition énergétique présenté par Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie.

Une première passe d'armes avait eu lieu en janvier de cette année: