France: le suspect reconnaît que la petite Maëlys est montée dans sa voiture

Des traces ADN de la petite Maëlys ont été retrouvée sur le tableau de bord du suspect de 34 ans. La fillette est portée disparue depuis un mariage qui a eu lieu le samedi 26 août dans les Alpes françaises.

04 sept. 2017, 11:22
Les espoirs de retrouver la fillette vivante s'amenuisent de jour en jour.

Une semaine après la disparition en France de la petite Maëlys, l'enquête a soudainement progressé dimanche. Un suspect inculpé dimanche a reconnu que la fillette était montée à bord de son véhicule.

"Il a déclaré que la fillette était entrée dans le véhicule avec un petit garçon, sur la banquette arrière, pour voir si le chien (de son client) était dans le coffre", a précisé l'avocat Bernard Méraud. Il a également reconnu qu'un échantillon d'ADN, correspondant vraisemblablement à celui de Maëlys, avait été trouvé "sur un élément de commande du tableau de bord" de la voiture.

 

 

Une semaine après la disparition de la petite Maëlys, à Pont-de Beauvoisin, une localité des Alpes (Sud-Est), le suspect a été inculpé pour enlèvement et écroué. Il s'agit d'une des deux personnes qui avaient été mises en garde à vue et relâchées dans cette affaire.

L'homme de 34 ans était présent au mariage au cours duquel Maëlys a disparu, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. Son inculpation a fait suite à des résultats de la police technique et scientifique, obtenus après la fin de sa garde à vue. Selon le Parquet, devant les juges d'instruction dimanche, il a contesté avoir commis les faits.