France: au procès des attentats du 13 Novembre, le récit d’un rescapé

Debout sur la scène, les mains en l’air, il était tenu en joue par un assaillant quand deux policiers sont entrés au Bataclan. Guillaume a raconté mardi le «regard» qu’il a échangé avec un djihadiste.

12 oct. 2021, 21:11
"Il n'a pas dû croiser beaucoup de regards ce soir-là. Peut-être que c'était plus difficile de tuer après avoir échangé".