Finlande: la température moyenne augmente 2 fois plus vite que dans le reste du monde

Tous les pays ne sont pas égaux face au réchauffement climatique. Plus on va vers le nord, plus on souffre. C'est désormais prouvé, grâce à l'exemple finlandais, où la température moyenne a augmenté 2 fois plus vite que dans le reste du monde.

23 déc. 2014, 08:25
Les effets du réchauffement se voient au quotidien en Finlande, avec des lacs qui gèlent plus tard et des bourgeons qui arrivent plus vite.

La température moyenne a augmenté deux fois plus vite en Finlande que dans le reste du monde, a indiqué lundi l'institut météorologique finlandais. Il confirme ainsi l'idée que le réchauffement climatique est plus important sous les hautes latitudes.

"Lors des 166 dernières années, la température moyenne en Finlande a augmenté de plus de deux degrés (...), ce qui est près de deux fois plus que la moyenne mondiale", relève l'institut météorologique finlandais dans un communiqué, s'appuyant sur les résultats d'une étude menée avec l'Université de Finlande orientale.

Selon cette recherche, les températures ont augmenté de 0,14 degré par décennie entre 1847 et 2013. Les résultats sont "cohérents avec la notion que le réchauffement est plus fort sous les hautes latitudes", la hausse des températures mondiales étant de 0,74 degré par siècle.

"La hausse la plus importante a lieu pour les mois de novembre, décembre et janvier. Les températures ont également augmenté plus rapidement que la moyenne annuelle lors des mois de printemps", a commenté le professeur chargé de l'étude Ari Laaksonen.

Ces changements sont visibles au quotidien: les lacs gèlent plus tard en hiver et les arbres bourgeonnent plus tôt au printemps.