Réservé aux abonnés

Fillon dénonce «un coup d’Etat institutionnel» de la gauche

01 févr. 2017, 23:41
/ Màj. le 02 févr. 2017 à 00:01
Conservative presidential candidate Francois Fillon delivers his speech during a campaign meeting in Paris, Sunday, Jan. 29, 2017. Financial prosecutors are investigating an allegedly fake but handsomely paid job held by the Fillon's wife, Penelope. (AP Photo/Christophe Ena) France Election

François Fillon, fragilisé par l’enquête sur les emplois présumés fictifs de sa femme, a dénoncé devant les parlementaires Les Républicains (LR) «un coup d’Etat institutionnel» fomenté par la gauche. Il leur a demandé de «tenir 15 jours» jusqu’au résultat de l’enquête.

«Cette opération ne vient pas de chez nous, cette affaire vient du pouvoir», a affirmé le candidat de la droite et du centre à la présidentielle française lors d’une intervention hier à son QG de campagne, devant les parlementaires réunis. François Fillon a demandé la «solidarité» des parlementaires: «Nous devons tenir 15 jours»....