Femelle orang-outan battue à mort à Sumatra

Des villageois ont tué une femelle Orang-Outan en la battant à mort sur l'île de Sumatra. Considérés comme nuisibles ces singes sont souvent victimes d'attaques.

02 juil. 2013, 12:02
Les femelles orang-outan sont parfois tuées quand elles ne veulent pas laisser partir des hommes avec leur petits pour être vendus comme animaux domestiques.

Une femelle orang-outan a été battue à mort par des villageois sur l'île indonésienne de Sumatra, a rapporté mardi une association de défense de la faune sauvage. La raison pour laquelle les villageois ont ainsi torturé et tué cet animal n'a pas été établie mais une enquête a été ouverte par les autorités locales.

L'orang-outan a succombé à ses blessures jeudi dernier après avoir été violentée dans un village de la province d'Aceh, selon le Sumatran Orangutan Conservation Programme. Le primate présentait de multiples traces de coups à la tête et sur le corps.

"La seule façon de maîtriser un orang-outan adulte vivant à l'état sauvage est de le battre jusqu'à ce qu'il soit à peine conscient, ou mort", a déclaré Ian Singleton, directeur de l'association.

Défendant leurs petits

Il arrive que des femelles soient tuées en tentant d'empêcher qu'on leur prenne leurs petits pour les vendre comme animaux domestiques. D'autres sont attaqués par des employés de plantations d'huile de palme ou de papier, à Sumatra, où ils sont considérés comme nuisibles.

L'orang-outan figure sur la liste rouge des espèces en danger de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Entre 45'000 et 69'000 individus vivent encore dans le milieu naturel, la plupart sur l'île de Bornéo partagée par l'Indonésie et la Malaisie. Ils sont victimes en particulier de la déforestation massive qui sévit dans ces pays. A Sumatra, ils ne seraient plus que 7300 orang-outans à vivre dans la nature.