Réservé aux abonnés

Facebook joue l'espion parental

20 févr. 2013, 00:01

En 2011, Julian Assange, le controversé cofondateur de Wikileaks, avait déjà qualifié Facebook "d'épouvantable machine à espionner". Il n'avait pas tort. Aujourd'hui, le réseau social semble notamment satisfaire la curiosité des mères de familles américaines. Elles n'y étalent pas forcément leur vie mais en profitent au contraire pour garder un oeil sur les aventures virtuelles de leurs rejetons.

Une étude publiée en janvier aux Etats-Unis par "Education Database Online" montre que c'est le cas de 50% des parents.

Méfiance des ados

En toute logique, plus de 90% des mamans inscrites sur le ...