Euro 2016: les Pays-Bas se reprennent contre la Lettonie

Lors des rencontres de ce soir en éliminatoires de l'Euro 2016, les Pays-Bas ont facilement dominé la Lettonie (6-0), la République Tchèque a poursuivi son sans faute, la Belgique et le Pays-de-Galles n'ont pas réussi à se départager (0-0), l'Italie et la Croatie non plus (1-1).

16 nov. 2014, 22:57
Robin van Persie et les Bataves se sont remis dans le sens de la marche grâce à leur succès 6-0 contre la Lettonie.

La révolte des Bataves

Battus par la République tchèque en septembre (2-1) et l'Islande en octobre (2-0), les Pays-Bas se sont repris dans le groupe A des éliminatoires de l'Euro 2016. Les Oranje de Guus Hiddink ont facilement dominé la Lettonie (6-0), grâce à Van Persie, Robben (doublé), Huntelaar (doublé) et Bruma.

Un succès qui offre un peu de répit à Hiddink, qui avait déclaré avant la rencontre qu'il démissionnerait en cas d'échec face à la Lettonie, 99e nation du classement Fifa.

Un succès qui permet également aux Bataves de revenir à trois longueurs de la deuxième place occupée par l'Islande, qui a perdu ses premiers points en République tchèque (2-1), qui elle a en revanche poursuivi son carton plein dans ces éliminatoires.

Belgique et Pays de Galles dos à dos

La situation demeure très tendue dans le groupe B, après le match nul 0-0 de la Belgique face au Pays de Galles, la large victoire 5-0 de Chypre (avec le Sédunois Christofi titulaire et auteur d'un but sur penalty et d'un assist) contre Andorre et le succès 3-0 d'Israël contre la Bosnie-Herzégovine. Les Israéliens se sont ainsi emparés de la première place du classement, avec une longueur d'avance sur les Gallois, trois sur les Chypriotes et quatre sur des Belges favoris de la poule et qui se doivent donc de réagir au plus vite.

Des débordements et un match nul à Milan

A Milan, la rencontre des éliminatoires de l'Euro 2016 entre l'Italie et la Croatie (1-1) a été interrompue une dizaine de minutes après des débordements dans le secteur des supporters croates ayant nécessité l'intervention musclée des forces de police.

L'arbitre néerlandais Björn Kuipers a renvoyé les deux équipes sur la touche à la 73e minute de jeu, après des énièmes jets de fumigènes. La police est intervenue dans le secteur concerné et a mis environ dix minutes afin de rétablir l'ordre, sous les yeux d'un Gianluigi Buffon incrédule, resté aux abords de sa surface de réparation. La rencontre a alors pu aller à son terme sans problème.

Mais un mois après le scandale de Serbie - Albanie (l'affaire du drone) et quatre ans après l'arrêt d'un match éliminatoire de l'Euro 2012 Italie - Serbie à Gênes, ces nouveaux débordements vont entacher encore un peu plus l'image déjà fortement écornée des équipes nationales et des clubs qui représentent les pays des Balkans.

D'un point de vue sportif, il n'y a donc pas eu de vainqueur dans le match au sommet de ce groupe H. Italiens et Croates continuent alors de partager la tête du classement avec un point d'avance sur la Norvège (1-0 en Azerbaïdjan).

Gianluigi Buffon porte une responsabilité certaine dans ce nul concédé par la Nazionale. Car, après la belle ouverture du score de Candreva à la 11e, les Croates ont pu répliquer par Perisic quatre minutes plus tard, dont la frappe a été mal négociée par le gardien de la Juve qui, à 36 ans, n'a plus franchement le même rendement qu'il y a quelques années.